Mont Sinaï, 1816

Mont Sinaï

 

Le mont Sinaï (arabe : جبل موسى) ou Djebel Moussa « montagne de Moïse » est une montagne d’Égypte située dans le Sinaï (2 285 m), et un lieu saint qui prend une place importante dans les religions monothéistes méditerranéennes.

C’est à cet endroit que dans la religion hébraïque, Moïse, après avoir libéré le peuple hébreu d’Égypte et avoir traversé la mer Rouge qui se referma ensuite sur l’armée égyptienne, reçut du Grand Architecte de l’Univers le Décalogue (Les Dix commandements) également appelé Tables de la Loi.

La bible cite également cet épisode de l’Exode du peuple hébreu vers Canaan, mais il est cependant fait référence au mont Horeb qui serait selon l’avis d’experts en théologie une autre appellation du mont Sinaï.

Le Coran y fait également référence dans la sourate 52 At-Tûr (le mont Sinai), et par le premier verset de la sourate « Par le mont Sinaï ! ».

Si les israélites ont considéré le Sinaï comme une terre sainte, il est aussi attesté que des peuplades sémitiques étaient présentes bien avant les hébreux, tels les égyptiens qui vénéraient déjà les divinités présentes dans ces montagnes. Dans la littérature rabbinique classique, le mont Sinaï est devenu synonyme de sainteté.

Dans un registre spirituel, la montagne est à plusieurs reprises cité par les théologiens sous l’appellation « Sinaï mystique », comme étant un rite d’initiation, consacrant une spiritualité ascendante devant mener à la découverte d’un « moi supérieur » situé en son sommet qui devient alors la symbolique du but à atteindre demeurant au cœur de nombreuses pratiques initiatiques d’inspiration chrétienne, chiite et soufie.

 

 

PLAN DES TRAVAUX (Saison 2013-14)

 

PLAN DES TRAVAUX (Saison 2012-13)

 

PLAN DES TRAVAUX (Saison 2011-12)

Temple : Paris-Levallois-Perret.